AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invité


Message Sauver la paix à tout prix (pv Milas) ♦ écrit Jeu 2 Aoû - 15:06
 
Sauver la Paix à tout prix


E5-20, Mois 11, Semaine 5, Jour 5.
La rencontre entre Daegan laissait planer trop d'incertitudes quant à la probabilité qu'il acceptât de l'aider dans son projet. Si le Chevalier du Roy semblait être un homme fiable et avoir compris la justesse des arguments de Teriel et le bien fondé de ses soupçons, l'Elfe ne pouvait néanmoins pas se permettre de se fier à si peu de garanties. Il comptait bien assurer ses arrières en s'offrant les services de quelques mercenaires et d'aventuriers opportunistes certes, mais qui, même cupides, ne pourraient rester indifférents à la cause de la Paix. Car, contrairement à ce qu'on pouvait penser, la guerre, quand elle était généralisée, n'était pas bonne pour leurs affaires.

Trop de soldats mobilisés d'un coup et les Osts ruinaient les Seigneurs qui devant entretenir leur armée en guerre, n'avaient plus forcément les mêmes moyens pour commanditer quelques razzias ou assassinats d'ordre privé. Seul le Roi pouvait alors se payer leurs services et il imposait un tarif drastiquement bas. Teriel, lui, était prêt à payer le prix fort et en avait les moyens. On lui avait indiqué l'auberge du Chat Rouge comme un lieu de potentiel recrutement, étant le repaire d'une sorte de confrérie d'aventuriers sans attaches ni loi. Il s'y rendit donc à la nuit tombée, encore tout songeur de sa rencontre de la veille. Il avait été faire quelques repérages dans les couloirs du Palais Royal et s'il avait été vite intercepté dans son exploration, ce n'était pas par la Garde Royale mais par une jeune femme. La propre fille de Mirak Andores. Il avait rapidement compris l'origine des différents surnoms dont les rumeurs la gratifiaient.

Il chassa ces pensées distrayantes de son esprit et fit un tour d’horizon de la salle de l'auberge au plafond voûté. Il y avait beaucoup de monde à cette heure-ci, peut-être trop. Comment savoir qui, parmi tous ces clients, étaient les hommes à recruter? Sur le comptoir un gros chat roux semblait expliquer le nom étrange de l'établissement. Il s'en approcha et tendit la main pour le caresser. Le chat lui souffla dessus.

- Il n'aime pas les étrangers !
s'exclama l'aubergiste en s'approchant. C'est le chat des compagnons !

Les compagnons étaient la façon dont la population du quartier désignait cette compagnie d’aventuriers qui louait ses services. Teriel hocha la tête lentement et fixa le chat d'un oeil songeur avant de demander très calmement:

- Et où puis-je trouver les maîtres de ce pauvre animal?


Le tavernier croisa ses bras sur son gros ventre et le considéra d'abord avec défiance puis d'un air goguenard et répliqua:

- Vous êtes bien curieux, l'Elfe ! Et pourquoi qu'il est pauvre, not'e chat ? L'est pas à plaindre et bien nourri !


Teriel partit d'un grand éclat de rire, la tête en arrière, volontairement provocant et répondit :

- Comme le patron des lieux ! Bien gras !

- Tu vas regretter tes paroles ! Bouffeur de champignons ! Mais ce s'ra les dernières que ta langue aura tournées!
cria l'homme rouge de colère en lui sortant une rapière sous le nez.

Teriel recula lentement et regarda autour de lui. L'aubergiste n'était pas le seul à avoir dégainé et il se trouvait à présent cerné par des lames de toute sorte. La lourde porte en bois de l'entrée grinça et le gros homme afficha une mine réjouie. L'Elfe sentit le poids d'un regard dans son dos.

- Milas! Tu tombes bien! Cet oreilles-pointues vient d'insulter not'rouquin, qu'il est gros ! annonça-t-il sur un ton offusqué.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas

avatar

ac : Eoin Macken
Messages : 12
Date d'inscription : 03/06/2018
Age : 23
Métier/Titres : Vagabond/Aventurier
Allégeance : Aucune pour l'instant

Message Sauver la paix à tout prix (pv Milas) ♦ écrit Jeu 2 Aoû - 21:50
 
Sauver la Paix à tout prix


E5-20, Mois 11, Semaine 5, Jour 5.

Milas venait d'arriver en ville depuis une semaine , suite au message de Teriel Argemor qu'il reçut quelques temps auparavant . Celui ci suggérait une rencontre , et comme le lieu était publique , il n'y avait aucun risque apparent.
Il logea donc à L'Auberge du Chat Rouge en l'attendant . Durant ces 7 jours , il put parcourir la ville à la recherche d'informations sur ce qu'il cherchait à découvrir , et donc par la même occasion discuter avec le tenancier qui lui avait longuement parlé de ces "compagnons" . Ce n'était pas réellement ce qu'il imaginait en terme de coéquipiers pour son projet . Il voulait des hommes uniques et dignes de confiance ..mais en aucun cas des portes-lames qui lui crèveraient les yeux dès qu'il cesserait de les payer . Mais il avait toutefois gagné le respect de ces hommes en leur indiquant telles et telles manière d'obtenir ce qu'ils voulaient . Ils avaient tout de suite appréciés ces astuces et sa logique .

Il espérait bien boire un coup tranquillement avant la discussion à suivre..car c'était le jour ou Teriel devait arriver . Mais en poussant la porte il fit une découverte désagréable . Son éventuel associé était aux prises avec les compagnons , et le tenancier . D'ailleurs , celui ci le héla , ne manquant pas d'être insultant envers L'elfe .

Voyons ...Mes chers amis ..Je pense que nous pouvons éviter de vivre une bataille sanglante ce soir .

Mais tu n'comprend pas Milas ! Ct'Oreilles-Pointues nous à offensé ! Il faut que tu nous aide à le renvoyer dans sa forêt!!

Face au visage couvert de rage du tenancier , Milas se fendit d'un sourire , avant d'approcher de Teriel , tout en prenant soin de garder ses mains levées loin de la poignée de son épée .

Tout d'abord mon ami , je regrette de t'annoncer qu'il ne se nomme pas Oreilles-Pointues . D'ailleurs l'appeler comme ça c'est insultant . Il se nomme Teriel Argemor , et il n'est pas venu pour se battre ; grâce à dieu; Mais pour s'entretenir avec moi . Je vous demande maintenant Teriel , avec tout le respect que je vous doit , de ne pas prendre ombrage de l'incident qui vient de se produire, mais tout simplement d'attendre que tous les hommes ici rangent leurs fers , et reprennent leurs activités . Notre monde est en paix , faisons de même  .    

Après l'intervention de Milas , tous rangèrent leurs épées , et le jeune garçon s'apprêtait à demander à son interlocuteur s'il voulait bien aller s'asseoir paisiblement en attendant son retour armé de boissons , quand le tenancier le pris à parti :

Milas..Tu sais au combien jt'apprécie , mais ça peut pas passer..il à insulté l'chat tout d'même ! Moi ça va ..mais l'chat!

Milas éclata de rire .

Mon ami , ce chat n'est pas une raison pour vous attaquer à un représentant du peuple elfique ! Puis, regarde bien , il dors paisiblement le bougre ! Regarde autour de toi , on est en paix , qu'importe qu'il soit gros ou non et toi aussi ! Nous pouvons manger à notre faim , alors mangeons ! Mais pour l'heure , si tu veux bien..je te demanderais d'installer sur ma note deux chope de ton excellente bière.. ça ne vous dérange pas de boire de la bière Teriel ?




Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Message Sauver la paix à tout prix (pv Milas) ♦ écrit Mar 7 Aoû - 20:01
Teriel Argemor a écrit:
 
Sauver la Paix à tout prix


E5-20, Mois 11, Semaine 5, Jour 5.

Teriel se tourna lentement pour découvrir l'interlocuteur du tenancier enragé et découvrit un jeune homme à l'allure débonnaire. Lequel prônait la paix tout en portant une belle lame contre son flanc. Cela plaisait à l'Elfe car il faisait la même chose, n'étant pas assez naïf pour croire que Loren avait défendu la paix en tuant un Roi fou avec des incantations. Non qu'il ne crut pas à la magie en ce monde mais plutôt savait-il qu’elle n’est inféodée ni au bien ni au mal et n'obéit qu'à elle seule.

Probablement que Loren, Prince d'Isr, confronté au danger d'une folie, avait préféré l'assurance d'une lame aux caprices de l'art obscur. Pour tout dire, Teriel comprenait mieux le Loren d'alors que son suzerain actuel, mais il ne l'en aimait pas moins pour autant. Simplement, s'inspirait-il davantage de l'ancien que du nouveau, ce qui n'était guère surprenant si on considérait que Teriel était infiniment plus jeune, impulsif et sans sagesse que Loren ne l'était à présent. Pourtant entre le jeune Loren et Teriel, il y avait une communauté de traits de caractères notable.

Mais Teriel était bien conscient qu'il ne sauverait pas la paix en tuant quelqu'un. Du moins tant qu'il n'aurait pas clairement identifié l'entité qui la menaçait. Lorsqu'on la lui avait contée, Teriel avait accordé une intersession magique et sombre à la folie du Roi de Mildril. Il ne pouvait en être autrement. Un Roi assez généreux pour accueillir des réfugiés sur son territoire, leur céder une portion de ses terres ne pouvait vouloir dominer le monde soudainement sans que quelque sort ténébreux n'aie été lancé.

Il avait tenté, en vain, de s'en ouvrir plusieurs fois à Mortis, son oncle qui l'avait élevé comme son fils, puis à Loren son souverain. Trouver des circonstances atténuantes à qui défie la Maison Torciel, c'était signer son arrêt de mort. Mortis, pas plus que Loren ne souhaitait exposer un jeune elfe si prometteur à la fureur du Lion. Les deux lui suggéraient de laisser le passé là où il était et de défendre l'avenir. Mais Teriel avait l'intuition que pour défendre l'avenir, il fallait comprendre le passé.

Sauver la paix était sa priorité, mais découvrir celui qui s'en amusait en tentant de la rompre était tout autant dans ses objectifs. Et sans doute le plus avouable parmi tous les autres. C'est dans cet état d'esprit qu'il répondit au jeune spadassin.

- Diantre, Messire, je serai honoré de boire en votre compagnie une pinte offerte par vous et de faire ainsi plus ample connaissance avec mon sauveur.

Le stratège n'était pas loin, tapis sous une apparence d'elfe assez naïf pour se faire encercler dans une auberge. Au moins avait-il pu évaluer le nombre de lames fidèles aux compagnons et  leur code d'honneur, fusse-t-il un chat. Et son entrée sans précaution ne visait pas d'autre objectif que de voir les points forts et faibles de ses futurs compagnons d'armes. Le fameux Milas n'y échapperait pas, si tant est qu'il arrive à prouver qu'il était lui et à tenir sa réputation.

L'Elfe se tourna vers l'homme en baissant la tête, ce qui pouvait paraître servile, mais il n'en était rien.  Teriel, jamais en faute de défi lança pour finir à son acolyte de fortune:

- Le premier qui déclare forfait à la descente d'un autre pinte de bière laissera choisir l'autre au sujet des conditions de duel. Est-ce que cela vous va ? J'ai peut-être insulté votre félin, mais j'ai été insulté en retour. Les miens ne comprendraient pas que je me dérobe à une réparation. Relevez-vous le défi ?


Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Teriel Argemor le Jeu 9 Aoû - 1:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

ac : Eoin Macken
Messages : 12
Date d'inscription : 03/06/2018
Age : 23
Métier/Titres : Vagabond/Aventurier
Allégeance : Aucune pour l'instant

Message Sauver la paix à tout prix (pv Milas) ♦ écrit Jeu 9 Aoû - 0:35
 
Sauver la Paix à tout prix


E5-20, Mois 11, Semaine 5, Jour 5.

Face à la proposition de l'elfe , Milas éclata d'un rire sonore .

Je suis sincèrement désolé , mais je vais me voir obligé de décliner votre invitation ..à contrecoeur certes car nombres de taverne me connaissent pour ma rapidité à finir un godet , mais ici..les circonstances sont autres . Comme inscrit sur votre missive , l'heure est grave. J'ai accepté de m'entretenir avec vous d'une solution pour maintenir la paix dans le royaume ..et ce faisant ..nous n'iront pas bien loin ivre ..même si je ne doute pas que nous tiendrions la boisson ..je ne prendrai pas de risque de me battre en duel avec un associé ! Je vous l'ai dit , ce chat ..n'est pas à moi . Pour ce qui est de l'affront qui vous est fait ..cela peut s'arranger..veuillez m'excuser un instant .

Milas se leva lentement ..puis fila vers le comptoir . Il regarda le tenancier d'un air neutre .

Mon cher ..il se pourrait que tu ai offensé l'homme avec lequel je dois avoir une discussion ..un représentant d'un peuple de plus ..peut tu lui faire tes plates excuses ? Et reconnaître que tout ceci est un poil exagéré ?

M-mais ..tu m'en d'mande beaucoup là Milas ! Tu sais que je t'apprécie mais là ..

Si je dois me battre contre Teriel , il risque d'y avoir des dégats . Ce n'est pas très bon pour les affaires non ? Dieu sait qui aurait le dessus , et je ne veux pas le savoir . Je ne suis pas ici pour me battre ou me faire des ennemis.Mais pour discuter de choses importantes ..tu sais ce qu'il se passe en ce moment ..on est d'accord ? Tu sais que c'est grave ..allez ..cela ne coûte rien d'admettre que tu à eu tord ..mais réparer des fenêtres , des lattes de bois ..des

Ohhhh ça va ça va ...rooooh j'ai compris ..j'vais m'excuser si c'est c'la qui te plait ..

Suite à ce conciliabule ..le tenancier s'avança clopint-clopant vers l'elfe ..celui ci regarda d'un air amusé le jeune homme , manquant d'éclater de rire . Milas poussa de la paume de la main le patron devant lui ..qui en baissant la tête formula des excuses inquiètes du bout des lèvres .

M'sieur Teriel ..j'suis désolé pour vous avoir insulté..je perd mon calme..quand il s'agit du chat..j'veux pas de tapage moi..j'comprend que c'est important de quoi vous parlez ..et je ne savais pas votre importance..vous voyez ..on ne voit pas beaucoup d'représentants ici à l'auberge ..et si vous êtes important et puissant..vous pouvez bien entendu .....m'insulter c'vrai..jm'excuse..encore

Bien ! Pour ce qui est des hommes à nos cotés ..ils agissent en partie par empathie envers ce brave homme..alors savourons nos bières qu'en pensez vous ? Les combats ..ce sont pour ceux qui ont conduit au mal qui sévit actuellement..de mauvais apothicaires je pense ..et vous qu'en pensez vous ?




Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Message Sauver la paix à tout prix (pv Milas) ♦ écrit Mar 14 Aoû - 13:33
 
Sauver la Paix à tout prix


E5-20, Mois 11, Semaine 5, Jour 5.

Comme Teriel l'avait espéré, Milas déclina raisonnablement son invitation au défi alcoolisé. Le jeune aventurier avait l'air aguerri aux pratiques des tavernes et aux excès qui en découlent mais semblait parfaitement mesurer les priorités du moment. Un point de plus en sa faveur. Deux même. Il aimait passer du bon temps dans les estaminets mais savait faire la part des choses et se modérer quand la situation l'exigeait. Il avait passé le test que l'Elfe noir avait concocté sans en avoir l'air. Milas serait un associé fiable mais pas aisément manœuvrable. Il fallait donc éviter de se l'aliéner.

Il avait réussi à convaincre le tenancier de s'excuser et Teriel eut presque de la peine pour le brave homme. Des regrets et des aplatissements suivirent qui se voulaient un arrangement de la situation. Mais si l'Elfe était sensible à l'effort de l'aubergiste, il voulait que les choses soient bien claires.

- Ce n'est pas tant que je sois quelqu'un d'important qui compte et je n'ai en rien le droit de t'insulter, car tu es un honorable tavernier qui accueille les gens le soir après le labeur, ou la journée pour des échanges de commerce. Tu leur offres un peu de détente, un lieu où discuter, se rencontrer, en échange de quelques lions d'or. Tu as droit à tout le respect qu'un honnête homme peut attendre. Aussi n'aurais-je pas dû insinuer que le chat est dodu tout comme toi. Mais tu n'aurais pas dû dire que j'étais un étranger mal-aimé du chat.

Terriel se leva et fixa le tavernier de ses grands yeux sombres.

- Nous autres, peuple elfique, aimons les animaux et les traitons comme nos égaux. Nous sentons bien des choses qui vous sont inaccessibles et si j'ai dit que c'était un pauvre animal, c'est parce qu'il est presque aveugle à être trop bien nourri. Il ne m'a pas vu arriver, voilà pourquoi il m'a soufflé dessus. Ton chat n'est pas raciste. Il est presque aveugle. Réfléchis. Chasses-t-il les souris ? Quitte-t-il son comptoir ?

Le tavernier balbutia:

- Euh non mais l'est un peu feignant ... Avec l'âge. Tout jeune, c'était un vif chasseur...


- La paresse n'a rien à y voir. Il est en train de perdre la vue par excès de sucre et de gras. Voilà pourquoi il ne bouge plus guère ce qui accroît son embonpoint. Si tu veux sauver ton chat, réduis ses rations et ...

- C'est que tous les compagnons lui donne un fond d'assiette par affection ...


- Ça va le tuer... Qu'ils lui apportent plutôt régulièrement un pot de cataire qui le détendra. Les chats adorent cette plante. Tu peux aussi aller en chercher dans la nature et lui rapporter. Je te ferai une liste. Mais ne t'excuse pas d'avoir insulté un homme parce qu'il est important. Excuse-toi d'avoir insulté mon peuple, ce qui est le seul dommage. Nous naissons avec les oreilles pointues et nous en sommes fiers, cela fait partie de nous. Mais la nature ne t'a pas donné ce surpoids et tu ne prends pas soin du corps qu'elle t'a offert et cela me peine. A l'image de ton chat, prends soin de ta santé, l'ami, si tu veux encore accueillir les gens comme tu le fais !

Le tavernier était tout rouge et confus. Teriel savait que ce qu'il disait n'était pas plaisant à entendre, et même dérangeant pour un homme habitué à une vie de ripaille. Mais il disait toujours les choses telles qu'elles lui venaient et encore plus quand cela pouvait être utile à la vie.

Teriel se rassit ensuite et invita Milas à faire de même tandis que l'aubergiste s'éloignait en marmonnant les paroles de l'elfe, pour aller chercher les pintes commandées par le jeune aventurier. Après avoir souri au brave homme, le commandant de la garde de Nihis fixa son interlocuteur avec gravité.

- Et maintenant, nous devons aborder un sujet bien plus épineux ... Milas, votre conscience de la gravité de la situation va nous faire gagner du temps... J'irai donc droit au fait qui m'amène ...

Milas s'était assis, visiblement soulagé de la tournure des événements et l'air attentif.Aussi Teriel enchaîna t-il sans perdre de temps:

- Je me félicite pour l'heure d'avoir fait appel à toi dans ma missive. Comme tu le sais le Royaume est suspendu aux nouvelles au sujet de la sante de notre Roi Gotfried, laquelle est alarmante. Nous savons tous que nous lui devons beaucoup. Quelques soient ses erreurs et ses faiblesse, il est le garant de la paix pour laquelle mon Suzerain, le bien aimé Loren Arendr a consenti à un lourd sacrifice.

L'Elfe approcha la chandelle qui éclairait leur table et sortit une liasse de vélins très fins, une plume et un encrier de sa besace qu'il portait en bandoulière .

- Pour que ce qui va être échangé ici ne soit su que de nous deux, je vais écrire ce que j'ai à te révéler sur ce vélin. Sais-tu écrire, Milas et pourras-tu me répondre sur ce vélin ? Ne vois aucune offense à ma question. Si ce n'est pas le cas, je puis invoquer une magie qui nous rendra inaudibles de l'assemblée des clients ici présents, ou qui fera écrire tes pensées à cette plume. Ne t'alarme pas de ces sortilèges. Ils sont assez courants en Mildril.


Sans plus attendre, le commandant de la garde de Nihis commença  à écrire sur le vélin, d'une écriture fine et serrée.

" Milas, il se trouve que je pense savoir de quoi souffre notre bon Roi. Son mal m'évoque celui qui a terrassé une personne que je connaissais...Malheureusement rien n'a pu la sauver et je l'ai vu dépérir sous mes yeux malgré les soins prodigués. Comme notre souverain, elle a pourtant bénéficié des meilleurs soins. Elle me suppliait de l'emmener loin de tout et je n'ai pas su l'écouter. Je le regrette chaque jour que Nihis nous donne."


Teriel se garda bien de préciser dans son texte qu'il maudissait aussi Nihis chaque jour et qu'il aurait aimé remonter le temps, ce qui était un double blasphème aux yeux de la loi elfique, et même de la loi tout court.

Il s'interrompit lorsque l'aubergiste leur apporta des choppes et quelques légumes marinés à grignoter.

- Une marinade de petits légumes croquants préparés par ma femme ! Vous m'en direz des nouvelles !Annonça fièrement le brave homme visiblement soucieux de montrer de la bonne volonté et de plaire à sa nouvelle clientèle.

Teriel inclina la tête en remerciant, sensible à cette marque d'attentions. Puis le  tenancier s'étant éloigné pour servir d'autres clients, il reprit sa missive.

"Méfions-nous, ce brave homme a l'air honnête, mais de notre discrétion dépend la réussite de notre mission. Mon cher Milas, j'espère que vous savez vous entourer de personnes de confiance et que cette auberge et ces "Compagnons" sont dignes de foi. Je ne projette rien de moins que d'enlever Gotfried pour le soustraire à ceux qui l'empoisonnent et pour cela j'ai besoin d'une dizaine d'hommes fiables à nos ordres. Pensez-vous pouvoir les recruter parmi vos compagnons ? "



Indications HRP pour la suite:
 

Codage par Libella sur Graphiorum



Dernière édition par Teriel Argemor le Jeu 23 Aoû - 20:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

ac : Eoin Macken
Messages : 12
Date d'inscription : 03/06/2018
Age : 23
Métier/Titres : Vagabond/Aventurier
Allégeance : Aucune pour l'instant

Message Sauver la paix à tout prix (pv Milas) ♦ écrit Ven 24 Aoû - 19:14
   
Sauver la Paix à tout prix


E5-20, Mois 11, Semaine 5, Jour 5.

Milas sachant lire , il répondit positivement à la question de son interlocuteur . En voyant l'aubergiste arriver , le jeune aventurier scruta la réaction de celui ci par rapport aux écritures .  

Une fois le tenancier parti, Il écrivit une réponse sur le vélin . 

Tout d'abord , je suis navré au sujet de la personne que vous avez vu mourir . Je comprend maintenant que cette affaire devienne d'autant plus personnelle pour vous . Toutefois , quelques questions doivent être posées . La première , ce serait de vous demander si vous accepteriez de me détailler cette maladie ,car peut être ai je déjà entendu quelques choses de semblable en Arcadia . La seconde , serait à propos de votre magie . Connaissez vous un sort capable de nous dissimuler vous et moi , le roi , afin de pouvoir se soustraire à une quelconque diversion effectuée par ces hommes ,d'ailleurs , pourriez vous me garantir leurs sécurités ? Et dernière et ultime question , ou voudriez vous emmener le roi ? Est ce loin ? Est ce dangereux ?   




 



Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MJ
Messages : 190
Date d'inscription : 29/05/2018
Allégeance : Les Anmas vous regardent.

Message Sauver la paix à tout prix (pv Milas) ♦ écrit Ven 24 Aoû - 19:14
Le membre 'Milas' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dé 20' : 15

--------------------------------

#2 'Dé 6' : 3

--------------------------------

#3 'Dé 6' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://royaumes-amhal.forumactif.com

Invité


Message Sauver la paix à tout prix (pv Milas) ♦ écrit Sam 25 Aoû - 16:43
   
Sauver la Paix à tout prix


E5-20, Mois 11, Semaine 5, Jour 5.

Milas savait écrire et répondit à Teriel sitôt l'aubergiste occupé à d'autres tables mais pour plus de sûreté, l'Elfe, une fois qu'il eut pris connaissance de ce que on complice avait écrit, approcha le vélin de la flamme et l'embrasa avant de le déposer dans la coupe en métal qui contenait des tranches de pain noir qu'il avait ôtées et pris soin de disposer à côté de leurs bols de légumes. La première correspondance entre les deux hommes se racornit et se consuma rapidement.

Il prit un autre vélin et commença sa réponse:

Fièvre, abattement, perte d'appétit, amaigrissement puis quelques semaines après le début des symptômes, toux et sifflements à la respiration viennent s'ajouter. La phase terminale est précédée de quintes de toux chargées de sang puis de délires. Le malade semble ne plus trouver son souffle  tout comme il paraissait au début ne plus pouvoir garder la moindre collation puis s'en dégoûter. Et finalement il s'éteint comme on souffle la flamme d'une bougie. C'est tragique. Ce mal peut atteindre quelqu'un de vigoureux et en bonne santé. La personne dont je vous parle était guérisseuse, mais cela n'a rien empêché. Simplement, elle savait mieux que quiconque qu'elle était en train de mourir. Une fois lu, brûlez ce feuillet


Teriel revoyait son aimée le supplier de l'emmener loin de tout pour recouvrer la force de vivre. Il revivait l'instant où il la suppliait à son tour de lui dire si elle savait les raisons de son mal. Elle avait caressé sa joue tendrement et soupiré "A quoi bon, je vous connais mon Amour, vous seriez capable d'aller chercher ce mal, même s'il est invisible, jusqu'au bout du monde pour tenter de le terrasser et vous u gâcheriez votre vie. Je ne suis qu'une Elfe et pas un Haut Elfe. Même si je résiste mieux aux maladies, je peux y succomber, contrairement à vous. Emmenez moi loin de tout, loin de Dallaë si vous le pouvez, et peut-être irais-je mieux, s'il n'est pas trop tard."
Teriel avait pris ses dernières paroles pour un délire et n'en avait pas tenu compte. Depuis, il n'était pas une seule nuit où il ne revive la scène en rêve et se réveille en larmes.

Chassant ces souvenirs douloureux, Teriel prit un autre vélin et écrivit les réponses aux questions pertinentes de Milas.

Je maîtrise un certain pan de magie elfique et je puis invoquer un  sortilège d'invisibilité, mais je risque d'en être fort affecté à son issue et il vous faudra soit m'abandonner, soit me porter. En outre il faudra que j'invoque Nihis, ce qui est beaucoup me demander,  et aussi quelques Dieux interdits de Dealanis Teante  ma contrée natale...


La dernière question de Milas laissa l'Elfe en suspens. Ses prunelles gris orage sondaient celles brun foncé de l'aventurier. L'Elfe se contenta de griffonner quelques mots:

En sécurité ? Aucune de nous ne le sera plus si Gotfried succombe. Non, ce peut être une mission dont on ne revient pas et en plus on n'est pas certain d'accéder à une gloire posthume car notre coup d'éclat, s'il avorte, sera certainement étouffé. Mais s'il réussit! Nous aurons tenté de sauver le roi. Et je sais que nous le pouvons, justement parce qu'il est roi et d'un robustesse sans pareille. Il survivra au voyage! Mieux, il s'en trouvera réveillé et prêt à gouverner. Voilà ce que j'ai vu. Alors je veux soustraire notre roi à l'aura mortifère qui l'emprisonne dans ses filets, l'éloignant des siens.Quant au lieu où je le cacherai pour le soigner avant son retour sur le trône et pendant que je mènerai l'enquête pour démasquer les coupables de son état, peut-être vaut-il mieux que vous l'ignoriez pour votre sécurité et celle de notre Roi. Ne le prenez pas mal, Milas mais tout le monde sait que plus un secret est connu de nombreuses personnes, plus il risque d'être divulgué et je ne doute pas du savoir faire des tortionnaires qu’emploieront nos ennemis dans cette affaire. Sans vouloir me montrer présomptueux, par nature, un Elfe est beaucoup plus endurant à la souffrance qu'un Homme. Etes-vous prêt à m'aider à sortir Gotfried de ce lieu qui le tue ?  Et par suite, si nous réussissons, à confondre les coupables ?

Teriel attendait la réaction de Milas à toutes ces révélations et aux plans exposés avant de continuer. Si ce dernier refusait de l'aider dans ses plans, il serait obligé d'effacer ses souvenirs, en espérant que cela fonctionne, sinon de le tuer, ce qu'il ferait à regret.


Codage par Libella sur Graphiorum


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

ac : Eoin Macken
Messages : 12
Date d'inscription : 03/06/2018
Age : 23
Métier/Titres : Vagabond/Aventurier
Allégeance : Aucune pour l'instant

Message Sauver la paix à tout prix (pv Milas) ♦ écrit Mer 29 Aoû - 22:22
Citation :

   
Sauver la Paix à tout prix


E5-20, Mois 11, Semaine 5, Jour 5.

Milas lut la première réponse de L'Elfe , et sut immédiatement qu'il n'avait jamais vu de choses pareilles . Il sut aussi qu'il n'y avait d'autres espoirs que d'essayer cette retraite . Puis , il lut la réponse à sa seconde question , et réfléchit à une solution . Le jeune homme prit le vélin .

Pensez vous qu'un breuvage pourrait me donner la force de vous porter vous et le roi ? Ou alors faudrait t'il réfléchir à un moyen de locomotion que je pourrais conduire ? Il suffirait de le garer à un endroit stratégique ..

Milas porta enfin les yeux à la dernière réponse . Il réfléchit longuement . Puis d'un air décidé il reprit la plume .

Je pense être prêt à prendre le risque . Tout d'abord, il n'y à plus le choix . Ensuite , j'oppose un contre argument au sujet de la location . Ou irait je moi ? Que ferait je ? Je suis obligé de vous suivre car nous serons coupable d'enlèvement . Je dois me cacher le temps de recevoir des résultats . Si nous échouons , nous serons indirectement accusés de régicide . Je suis d'accord pour tenter quelques chose , je suis parti de chez moi pour ne pas avoir de regrets . Nous essaierons , mais je dois avoir votre parole  sur le fait qu'en cas de réussite de l'enlèvement , je puisse rester sauf . Pour finir , je dois vous demander une chose : Qui croyez vous coupable de ces maux ? 



 



Codage par Libella sur Graphiorum


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Message Sauver la paix à tout prix (pv Milas) ♦ écrit
Revenir en haut Aller en bas
Sauver la paix à tout prix (pv Milas)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Pour ou contre dire la vérité à tout prix...
» Faut-il, à tout prix, privilégier la politique sur l’économique en Haïti?
» faut-il condamner a tout prix le populisme revolutionnaire?
» 06. One less margarita, one more trip to the shrink - PV Gregory
» Raphaël veut voir à tout prix Elodie [Pv ELLE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes d'Amhal :: Zone HRP :: Archives royales :: Archives V1-
Sauter vers: